LEÇONS DE COACHING AGILE

L’auto-organisation de l’équipe est le sujet d’une terrible incompréhension. Les choses écrites à ce sujet ont tendance à être médiocres, voire incohérentes. Cette courte leçon va tâcher d’être pertinente et cohérente.

Les leçons 4, 5 et 6 vous ont donné une compréhension élémentaire des concepts et de la corrélation entre “une équipe auto-organisée”, l’auto-organisation, et la prise de décision.

Chaque KPI (indicateur clef de performance) que vous mesurez dépend du niveau d’auto-organisation que l’équipe, et plus globalement l’organisation, possèdent. Pas d’auto-organisaton, pas d’amélioration des indicateurs. C’est un lien simple et direct.

Vous avez déjà vu comment tester de hauts niveaux d’auto-organisation dans les leçons 4, 5 et 6 : vous demandez directement à quelques membres d’une équipe ou d’un groupe s’ils prennent eux-mêmes leurs décisions. Si vous obtenez tout le temps une réponse positive et cohérente, vous pouvez être sûr qu’ils s’auto-organisent. C’est parce que l’auto-organisation est une façon de gérer les décisions, pas les gens.

Répétez : l’auto-organisation est une façon de gérer les décisions, pas les gens.

Tout cela est très beau. Ça sonne très bien. N’est-ce pas ? Mais attendez : quels sont les principaux freins à l’auto-organisation, et comment les faire disparaitre ?

Le frein numéro 1 à l’auto-organisation

Le plus gros frein à l’auto-organisation dans les équipes est l’absence d’implication/engagement. Si l’équipe ne s’intéresse pas à ce qu’elle fait, l’auto-organisation (et les indicateurs de performance associés) NE va PAS marcher. Il n’y a pas d’équipe auto-organisée sans un haut niveau d’implication en son sein. Imposer des pratiques agiles n’y changera rien. Imposer des pratiques agiles sans demander leur avis ni leur consentement est fortement déconseillé.

Alors comment impliquer ces équipes potentiellement non impliquées ? Si ces équipes ne prennent pas de décisions, ou si la plupart des décisions les concernant sont prises par d’autres, vous allez vivre des moments difficiles à essayer d’obtenir de l’auto-organisation.

Les équipes ont besoin de prendre leur propres décisions pour rester impliquées, et une équipe auto-organisée sans être impliquée cela n’existe pas. En d’autres termes, “prise de décision par l’équipe” et “auto-organisation de l’équipe” sont intimement liés.

C’est pratiquement la même chose. L’une découle de l’autre.

Une des façons fondamentales d’amener une décision d’équipe est de l’inviter à faire quelque chose.

Une invitation est une sollicitation à la prise de décision.

Les prises de décisions impliquent. Et seuls les gens impliqués s’auto-organisent. Et l’auto-organisation est le lieu d’où “l’amélioration continue” provient.

Ainsi, inviter est un outil nécessaire et essentiel dans le coaching agile.

Vous pouvez voir pourquoi ?

(<– Leçon précédente) (Table des matières) (Leçon suivante –>)


Auteur : Daniel Mezick
Source : Only The Engaged Can Actively Self-Manage
Date de parution originale : 18 Juin 2017


Traducteur : Pablo Pernot
Date de traduction : 20/07/2017


Licence Creative Commons
Ce(tte) oeuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.