La méthode la plus simple d’estimation est de comparer le travail à venir avec l’expérience passée. Et tous, nous possédons de l’expérience que nous pouvons utiliser. La question importante qui se pose est : cette expérience est-elle pertinente ? La deuxième question étant : est-ce que nous nous rappelons clairement cette expérience ?

Bien sûr, nous avons toujours de l’expérience. Nous ne n’avons pas la science infuse du développement de systèmes d’informations. Nous avons essayé et appris des choses, en suivant un chemin depuis l’enfance jusqu’à la situation d’aujourd’hui. Et dans toutes ces choses que nous avons accomplies, il y a bien quelque chose que nous pouvons comparer avec le travail auquel nous faisons face.

Qu’est ce qui est différent entre notre expérience passée et ce travail ? Peut-être avans-nous fait l’année dernière un projet de développement informatique mais celui-ci semble un peu plus compliqué. Ou le précédent utilisait une technologie familière mais celui-ci utilise une nouvelle technologie qu’aucun d’entre nous n’a jamais utilisée. Cela reste tout de même une expérience pertinente. Bien sûr, nous devrons ajuster nos attentes pour prendre en compte les différences.

Et il y a toujours des différences. Même si nous faisions le même projet une deuxième fois, il y aurait un avantage grâce à la connaissance que nous avons acquise lorsque nous l’avons réalisé la première fois. Nous pouvons rarement faire du un-pour-un entre le travail en cours et l’expérience passée.

Si ce projet semble plus compliqué, jusqu’à quel point l’est-il ? Est-il deux fois ou dix fois plus compliqué ? Nous pouvons en donner une approximation en multipliant par un coefficient multiplicateur grossier nos résultats précédents. Si nous devons apprendre une nouvelle technologie, alors combien de temps cela nous prendra t-il pour retrouver un rythme de croisière ? C’est un élément supplémentaire à ajouter à notre modèle d’estimation. Si le projet de l’année dernière nous a pris 6 mois et qu’il nous faut 2 mois pour apprendre la nouvelle technologie, alors 8 mois pourrait être une estimation raisonnable pour ce travail. Ou, étant donné que nous aurons beaucoup moins d’expérience avec cette nouvelle technologie, peut-être qu’il y a un coefficient multiplicateur aussi à prendre en compte pour le fait de travailler dans un environnement qui ne nous est pas familier.

Plus notre expérience de référence est éloignée de notre travail à faire, plus nous devrons ajuster ce modèle pour prédire le futur. Et plus nous aurons à ajuster notre modèle, plus il y aura de chances que des erreurs potentielles puissent s’y glisser. Comment savons-nous de combien nous devons ajuster ? Ça aussi, c’est une estimation.

Nous rendons les choses plus difficiles pour nous qu’elles ne devraient l’être lorsque nous faisons des changements inutiles dans la manière que nous avons de travailler. Régulièrement, l’équipe est dissoute à la fin de chaque projet et une nouvelle équipe est formé pour le projet suivant. Un des plus gros avantages de conserver des équipes durables et d’apporter du travail à ces équipes est de garder une trace de l’équipe et de comment elle travaille.

Nous tirons aussi avantage de travailler sur une seule chose à la fois. Cela rend plus facile le suivi de l’effort consenti sur un projet. Lorsque nous faisons du multi-tâches, nous travaillons sur un gros projet mais nous sommes aussi amenés à travailler sur du travail non prévu qui survient et nous prenons plus de temps pour voir ce qu’il faut faire sur ce nouveau gros projet. Il est rare que prenions note précisément du temps passé sur un projet par rapport à un autre travail. En fait, c’est plutôt assez difficile de le faire dans des domaines tel que le développement logiciel. Comment gardons-nous la trace des problèmes que nous traitons d’heure en heure ? Et lorsque nous prêtons attention au temps, cela nous distrait du traitement des problèmes et les aggravent.

Donc, bien que l’estimation du travail à venir à partir de l’expérience passée soit simple, ce n’est pas toujours facile. Nous pouvons le rendre plus facile par la manière que nous avons d’organiser le travail et par la manière que nous avons de l’approcher. Je pense qu’il y a un avantage à faire de cette manière, non seulement cela facilite les estimations mais cela nous rend aussi plus productif dans la réalisation de nos projets


Auteur : George Dinwiddie
Source : Estimating in Comparison to Past Experience
Date de parution originale : 12 Décembre 2015


Traducteur : Nicolas Mereaux
Date de traduction : 29/01/2016


Licence Creative Commons
Ce(tte) oeuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.