Dans un monde idéal agile, l’équipe devrait travailler directement avec le client. Lorsque vous avez un produit de taille réduite, utilisé par peut-être trois types de client (débutant, expert, admin par exemple), et que ce client est au bout du couloir, vous n’aurez sans doute pas besoin de personnes dédiées au produit. Vous pouvez mettre en place des boucles de retours d’informations courtes avec votre client. (Voir la partie 1 pour plus d’informations))

Plus votre produit est important en terme de taille, plus vos clients sont diversifiés, plus il est probable qu’une seule personne ne pourra pas embrasser les différents rôles stratégiques et tactiques et être le seul et unique product owner ou product manager.

Raccourcir les boucles de retours d’informations client

Évoquons pourquoi nous avons des personnes orientées produit. Les personnes orientées produit :

  • Créées et affinent la stratégie derrière le produit / service. Elles font cela parce qu’elles connaissent le(s) client(s) qu’elles veulent gagner ou retenir
  • Vérifient que le problème est bien le problème que le client a besoin de résoudre
  • Vérifient que le produit résout bien le problème que le client a besoin de résoudre

Toutes ces raisons exigent des boucles de retour d’informations plus courtes si nous voulons bénéficier d’une approche agile.

La stratégie aide l’organisation à affiner quel produit résout quel problème pour qui. La réflexion stratégique aide les organisations à avoir des produits séparés pour ne pas finir avec un produit gloubiboulga - un produit qui ne résout plus le problème pour l’utilisateur d’origine. (Et parfois, cela quel que soit l’utilisateur !).

Lorsque nous vérifions que nous comprenons bien le problème ou que le produit résout bien le problème pour un client spécifique, nous avons besoin de boucles de retours d’informations qui soient courtes. Nous avons besoins de boucles de retours d’informations stratégiques et de boucles de retours d’informations tactiques. Ces boucles de retours d’informations ont souvent des cadences différentes et ont des besoins différents en matière d’information.

Une startup pourrait avoir besoin de retours d’informations stratégiques et tactiques quotidiennement ou toutes les semaines. Quelqu’un pourrait avoir besoin de ces retours d’informations et inviter l’équipe à travailler avec un client spécifique pour obtenir ces retours d’informations

Néanmoins, une fois que vous avez différentes sortes de clients ou un produit de taille importante avec plusieurs équipes, il n’est pas possible pour une personne seule de gérer tous ces retours d’informations. Essayer de traiter en même temps des problématiques stratégiques et tactiques génère un coût trop important pour faire du multi-tâches.

Le boulot est bien trop grand pour une seule personne

Jetons un coup d’œil à l’équipe orientée valeur produit

À la place d’avoir une seule personne essayant de penser à tout ce qui touche au produit, pourquoi ne pas créer une équipe ? C’est l’équipe orientée valeur produit.

J’attire votre attention que nous avons des équipes pour tout dans une organisation agile.

Les lignes continues représentent des interactions directes. Le product manager et le client interagissent directement pour des raisons de retours d’informations. Cette interaction permet d’affiner la stratégie du produit. Les équipes produit (les équipes features) travaillent ensemble dans leurs petits réseaux.

Le product manager et le client ont des interactions définies à des intervalles raisonnablement fréquentes. Les équipes et leurs POs ont des interactions définies quotidiennement dans leurs équipes.

Les lignes en pointillés entre le POs et le product manager représentent des interactions fréquentes, mais il ne s’agit d’interactions dédiés aux retours d’informations.

(Comme pour toutes les images, tous les projets, et tous les programmes, la distance pourra varier.)

J’attire votre attention que le PO interagit aussi avec le client. Je m’attends à ce que le product manager et les POs discutent de comment interagir avec le client afin que tout le monde puisse trouver de la valeur à ces interactions.

Lorsque les POs et les équipes interagissent avec le client, ils peuvent obtenir des retours d’informations rapides sur les fonctionnalités, telles que celles figurant dans les MVEs1 (expérimentation) ou dans les MVPs2 (hypothèses métiers validées)

Les équipes pourraient avoir besoin de travailler directement avec les clients

Quelques fois, l’équipe doit apprendre en observant un client. Les clients pourraient travailler différemment que des personnes du projet jouant le rôle des clients. Ou, de personnes pensant qu’elles représentent les clients et leurs problèmes.

Les POs et les équipes ont besoin d’avoir l’opportunité de travailler avec un client. Chaque équipe a des besoins différents. Cela signifie qu’une partie du travail de l’équipe orientée valeur produit est de planifier quand les équipes pourront avoir accès à l’information de la part du client.

Les équipes orientée valeur produit peuvent replanifier

Je ne suis pas trop pour les séances de planifications dans une grande pièce une fois par trimestre pour les programmes. Je trouve que le travail (tactique) doit faire l’objet de changements plus fréquents. Et je n’aime pas les deux-trois semaines de préparation en vue de cette réunion que cela exige de la part des équipes.

À la place, j’aime bien les réseaux à petite échelle qui permettent de faire circuler l’information au sein de l’organisation. Parfois, ces réseaux sont formels. Une feuille de route bihebdomadaire ou une replanification bihebdomadaire entre les équipes d’un programme pourrait être une manière de faire formelle. (Je pars de l’hypothèse que le programme ne dure pas plus de 3 mois. Vous pourriez avoir besoin de davantage de réunions si le programme est plus court.). Une réunion bihebdomadaire permet de maintenir un mouvement en continu.

J’ai déjà écrit à propos de la planification en vagues continues pour un trimestre et comment faire en forte pour avoir une vague plus courte encore avant cela. Plus vos boucles de retours d’informations sont courtes, plus vos vagues doivent être petites.

Avec des boucles de retours d’informations courtes, vous n’avez pas besoin de faire un planning détaillé pour un trimestre entier. À la place, vous pourriez planifier à l’horizon d’une à deux semaines.

Le product manager maintient la valeur métier selon la stratégie du produit. J’ai souvent vu des product managers devoir revisiter la stratégie d’une fois par mois pour les produits en début de vie à une fois par an pour les produits en fin de vie. Les POs maintiennent la valeur métier des backlogs.

Ont-ils besoin que les équipes planifient également ? Eh bien oui s’ils n’ont pas d’équipes produit ou d’équipes feature. J’aborderai ces sujets dans mon prochain article.


Auteur : Johanna Rothman
Source : Product Roles, Part 2: The Product Value Team
Date de parution originale : 8 Avril 2019


Traducteur : Nicolas Mereaux
Date de traduction : 02/06/2019


Licence Creative Commons
Ce(tte) oeuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.


  1. Expérience minimum viable 

  2. Produit minimum viable